Ventes d’optique : quelle situation pour 2020 ?

Après une croissance dynamique enregistrée en 2019, le marché de l’optique ne cesse de progresser. Appuyé par le renouvellement bisannuel des équipements de verres et montures et l’adoption massive des verres progressifs, le marché  poursuit son dynamisme. Mais qu’en est-il pour 2020 ?

Une croissance progressive depuis 2018

Selon le GFK, les ventes d’équipements d’optiques ne cessent de s’accroitre depuis 2018. La bonne dynamique s’est poursuivie en 2019 avec une augmentation de près de 1,4%. Cette croissance est notamment expliquée par le renouvellement du système de remboursement des lunettes pour les assurés.

Les équipements qui ont connu le plus de croissance restent les verres de correction qui représentent 61% du marché et qui ont augmenté de 1,8%, et les montures qui ont augmenté de 2,8%.  Désormais, le marché affiche des volumes positifs sur ces deux équipements essentiels (soit respectivement, + 2% et + 2,5%).

En revanche, certains produits ne connaissent pas cette croissance dynamique.  Les lentilles affichent une hausse limitée de 0,9% tandis que les ventes de  solutions d’entretien pour les équipements d’optique ont baissé de 2,5%. Cela s’explique notamment par le fait que ces produits sont désormais disponibles sur l’e-commerce et les achats tendent vers cette direction. Les ventes de lunettes solaires ont quant à elles,  enregistrées une baisse de 1,3%.

Une réforme qui va bouleverser en 2020

Si la croissance des ventes en 2019 a pris une belle lancée, cela pourrait changer pour 2020. Depuis maintenant 3 mois, le marché connait une baisse de plus de 7% selon la Banque de France. Ce résultat pourrait s’expliquer par l’entrée en vigueur de la nouvelle réforme de « 100% Santé » et notamment de l’effet d’attentisme qu’elle traîne derrière elle.

En effet, depuis fin 2019, plusieurs porteurs de lunettes ont déjà différé leur achat d’équipement afin d’obtenir un reste à charge nul ou limité. De plus, il ne faut pas non plus négliger l’impact du panier A (0 RAC). Le rassemblement des Opticiens de France, en février dernier, a souligné que plus de 18% des clients ont déjà opté pour l’offre 100% santé et cela pourrait augmenter.  Si 10% ont choisi des dispositifs complets sans reste à charge, les 8% auraient opté pour des équipements mixtes.

La réforme aura certainement un effet majeur pour 2020. Seules les enseignes mieux préparées et qui investissent déjà les 70% du marché pourront certainement résister au « choc ».

A cela, s’ajoute l’épidémie du Coronavirus COVID-19 qui aura un impact certain sur les ventes d’optique en 2020 et ce malgré les mesures de soutien à l’initiative du Gouvernement.


Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *